Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Oslo : il n’y a jamais eu de véritables négociations

Les accords ont été présentés comme le seul moyen de parvenir à une paix durable entre Palestiniens et Israéliens, une paix fondée sur les « principes » de reconnaissance mutuelle et de « terre contre paix ».

Bulldozers et permis bloqués : comment Israël fait la guerre aux écoles palestiniennes

 Dans la chaleur intense du désert, Aalia Issa, 5 ans, est assise dans une école de village faite de blocs de ciment, avec une bâche en guise de toit.

Elle est extrêmement timide, mais tient à dire à quel point elle aime y aller chaque jour. « Ils nous enseignent et nous donnent des trophées et des récompenses pour notre intelligence », témoigne Aalia.

Bien qu’elle ne soit qu’en maternelle, Aalia a déjà constaté avec quelle facilité son éducation pouvait lui être enlevée.

À qui profite le tourisme à Bethléem ?

Ce sont des scènes quotidiennes. Des groupes d’une trentaine de personnes défilent sur la place de la Mangeoire à Bethléem avant de converger vers les lieux touristiques de la ville, en premier lieu la basilique de la Nativité. C’est à peine s’ils aperçoivent les dizaines de chauffeurs de taxi qui stationnent à quelques mètres de là.

Election de M. Ziyad Nakhaleh, à la direction du Mouvement du Jihad islamique en Palestine

Vendredi 28 septembre, un communiqué de presse du Mouvement du Jihad islamique en Palestine annonçait l’élection de M. Ziyad Nakahleh, au poste de secrétaire général et la composition partielle du nouveau bureau politique.  Ces élections, les premières depuis la fondation du mouvement au début des années 80, se sont déroulées sur une période supérieure à un an, et ont couvert l’ensemble de la Palestine et les camps de réfugiés.

La mort lente des réfugiés palestiniens au Liban

Il est 7 h 30 à Chatila ce jeudi 13 septembre, l’heure pour Brahim de déclencher la stridente sonnerie de l’école Ramallah pour réveiller les tympans des 820 élèves du seul établissement scolaire primaire du camp de réfugiés palestiniens, situé au sud de Beyrouth. Un torrent d’énergie bruyante et brouillonne enfile les marches de l’escalier qui mène aux salles de classe, où les enfants se lancent dans l’alphabet en anglais ou les règles de mathématiques. « A, B, C, D, E, F, G », entonnent les jeunes Palestiniens du Liban et de Syrie en riant.

Bantoustans en Palestine

Montrez-moi quelque chose qui va me choquer, ai-je demandé à Amira Hass. La seule journaliste israélienne qui vit en Cisjordanie – ou en Palestine, si vous croyez encore en ce mot si peu orthodoxe – m’a donc emmené sur une route à l’extérieur de Ramallah qui dans mon souvenir était une autoroute qui menait à Jérusalem. Mais maintenant, sur la colline, elle se transforme en une route à l’abandon, à moitié goudronnée, bordée de magasins fermés par des volets rouillés et des ordures. La même odeur putride d’égouts à l’air libre plane sur la route.

Ségrégation géographique en Palestine : Google Maps épinglé

Pourriez-vous imaginer que l’application Google Maps, sur votre propre smartphone, puisse vous mettre en danger ? Ou nier l’existence de votre ville, village ou même de votre pays ? Cela paraît inimaginable mais, pourtant, cela est bien réel. 

Un tremblement de terre secoue discrètement le monde juif.

Redonner une dimension politique au discours palestinien

L’Organisation de libération de la Palestine (OLP), qui incarnait autrefois le mouvement de libération de la Palestine, s’est depuis transformée en une entité non souveraine – l’Autorité palestinienne (AP) – qui préside aux destinées d’un archipel de prisons en Cisjordanie occupé. Cela a provoqué, dans la société palestinienne internationale, une onde de choc qui a fracturé le récit historique palestinien.

Les accords d’Oslo ont rempli leur objectif : empêcher l’émergence d’un État palestinien

Il n’y aura pas de célébrations cette semaine pour commémorer la signature des Accords d’Oslo à Washington il y a 25 ans. C’est un jubilé d’argent mais il n’y aura pas de fêtes dans les rues, pas de tasses commémoratives, pas de pièces frappées pour la circonstance.

Les Palestiniens ont pratiquement ignoré cet anniversaire historique, et Israël ne l’a souligné que par une poignée d’articles de presse déplorant ses failles.

Pages

S'abonner à Enfants de Palestine RSS