Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Gaza Plage : un énorme succès ! (VIDÉO)

Madame Hidalgo n’a pas voulu annuler Tel Aviv sur Seine ? Elle doit s’en mordre les doigts !

Liste des Palestiniens tués depuis Septembre 2014

Comme les morts palestiniens n'obtiennent aucune couverture médiatique, j'ai décidé de compiler une liste pour honorer la mémoire de ceux qui ont été tués par l'entité sioniste.

     Mohammed al-Atrash, originaire de Jenin. tué par un soldat des  FOS qui lui a tiré 8 balles dan la poitrine, à 5m de distance, au checkpoint de Zaatara, 17 août 2015

Les Palestiniens en panne de direction politique

La crise de direction politique tout au long de l’histoire palestinienne n’a pas commencé avec Mahmoud Abbas, et, malheureusement, elle a peu de chances de se terminer avec son départ.

Abbas a sans doute fait plus de dommages à la crédibilité de la direction palestinienne que tout autre chef de file dans le passé, mais il est aussi un sous-produit d’un processus de fraude politique qui a commencé beaucoup plus tôt que le moment où sa présidence a expiré.

Al-Bouira, le village amputé !

L’hémorragie des blessures de l’Intifada d’Al-Aqsa, dont la politique et les politiciens ont corrompu les résultats, continue dans toutes les localités, les bourgades, les villes de la Cisjordanie. La plupart de ces derniers utilisent des animaux et des moyens primitifs pour se déplacer et déplacer leurs affaires, en raison de la fermeture de la plupart de leurs rues. Les occupants sionistes transforment beaucoup de leurs terrains en zones militaires fermées ou y imposent des mesures draconiennes paralysant complètement la vie.

La corruption en Palestine : un système devenu autonome

Tariq Dana argumente que la corruption fait partie intégrante du corps politique palestinien et qu’elle est antérieure à l’instauration de l’Autorité palestinienne.

D’après son analyse, il faut saisir le problème à la racine, il ne suffit pas de l’aborder avec les mesures conventionnelles utilisées dans d’autres pays, mais dans le contexte d’une colonisation et d’une occupation qui se prolongent et compte tenu de la manière dont Israël exploite et renforce à la fois cette corruption. (1)

La démission d’Abbas du comité exécutif de l’OLP n’est qu’une vulgaire combine pour asseoir son pouvoir

Mahmoud Abbas a annoncé qu’il renonçait à son siège au Comité exécutif de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP). Cette initiative apparaît en fait comme une combine pour resserrer son emprise sur cette organisation.

Mahmoud Abbas a démissionné comme chef du Comité exécutif de l’OLP ce samedi, avec onze membres du Comité.

« Ces démissions sont nécessaires pour renouveler les travaux et la légitimité du Comité exécutif de l’OLP », a déclaré Ghassan Shaka’ah, un membre démissionnaire du Comité.

Les enfants de la Palestine Album Photos

Toutes les photos présentées ici ont été réalisées en Cisjordanie en mai-juin 2015 par moi-même (à l'exception de celle de Spencer Platt à Beyrouth).

L'Iran refuse de recevoir le président palestinien Abbas

Un proche collaborateur à un fonctionnaire parlementaire iranien a déclaré, mercredi, que la demande du président Mahmoud Abbas à visiter Téhéran a été rejetée par l'Iran.

Aux racines de l’extrémisme juif en Israël, une affaire de famille

Le 31 juillet, un incendie criminel dans le village de Douma, en Cisjordanie, causait la mort d’un enfant de 18 mois et de son père, déclenchant une vague d’indignation à travers le monde.

Les autorités israéliennes y ont réagi en s’attaquant à la mouvance extrémiste juive Noar Ha Gvaot, « Les Jeunes des collines ». Quatre membres présumés de ce groupe ont été placés en détention administrative, une mesure d’exception permettant un emprisonnement de six mois sans que le détenu soit informé des accusations qui pèsent contre lui. Un traitement d’ordinaire réservé aux Palestiniens.

La déportation : une arme coloniale sioniste

Alors que Mohammad Allan, détenu administratif depuis plus d’un an, poursuit la grève de la faim entamée il y a deux deux mois, les autorités de l’occupation sioniste ont de plus en plus de mal à gérer son dossier : la division entre « politiques » et « sécuritaires », entre libéraux et fascistes, au sein de l’entité coloniale est de nouveau sur le tapis.

Pages

S'abonner à Enfants de Palestine RSS