Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Le Musée palestinien : un lieu sans risque pour des idées risquées

Le projet de valorisation du patrimoine culturel le plus ambitieux de Palestine sera inauguré en mai 2016 et sera un musée public unique en son genre.

"Une chienne de garde de l’apartheid à Al Khalil (Hébron)"

"Anath Cohen, israélienne sioniste, gifle en plein Shuadat Street une femme française de cinquante ans participant à un voyage de découverte de la Palestine. Nous sommes accompagnés du fils de notre hôte palestinien, un enfant de onze ans. La sioniste sauvage refuse sa présence."

L’appel pacifique au boycott : un droit en danger

En France, la pénalisation de l’appel public au boycott est non seulement une rupture avec une vieille tradition d’action pacifique, mais ouvre la voie à la remise en cause d’autres libertés fondamentales.

La colonisation israélienne est un crime de guerre

Israël a toujours nié de nouveaux plans de construction de colonies, mais certains observateurs révèlent qu’il n’y a jamais eu de gel de la colonisation.

Les responsables palestiniens ont dénoncé la dernière autorisation israélienne de construire plus de 200 nouvelles maisons de colons en Cisjordanie occupée, dont Jérusalem-Est, comme un « crime de guerre » qui « détruit les perspectives de deux États indépendants vivant côte à côte dans la paix et la sécurité ».

Comment la France est devenue une cible « légitime » pour les groupes djihadistes

Il n’existe aucun rapport entre la politique française au Proche-Orient ou au Sahel et les attentats dont elle a été la victime : telle est la doxa qui domine à Paris. Ce ne seraient pas les guerres que la France mène « là-bas » qui provoqueraient des répliques meurtrières sur son sol, mais la haine de « nos valeurs », de « nos idéaux », voire du mode de vie hexagonal. Pourtant, toute l’histoire récente enseigne le contraire.
Soldats français de l’opération Serval (Mali) embarqués dans un avion de l’armée américaine, destination Bamako.

L’intifada palestinienne : six mois, six observations

Les six derniers mois ont clairement illustré une fois de plus le rôle problématique de l’Autorité palestinienne en tant que sous-traitant de l’occupation israélienne.

Quelles sont les principales observations qui peuvent être faites concernant le cycle de confrontations et de violences qui a lieu en Palestine/Israël depuis octobre 2015 ? Six conclusions principales peuvent être tirées de cette période.

INCROYABLE ! Manuel Valls ANTISIONISTE !

Manuel Valls, il a beau s’être déclaré «par [sa] femme, lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël », ses liens familiaux et ses obsessions anti-islam qui exaspèrent jusqu’au Président de la République, ne devraient concerner que lui s’il ne prétendait gouverner à coups de menton.

Contre la campagne BDS, Israël a perdu d’avance

De sérieux efforts sont déployés en Israël et à l’extérieur pour tenter de ralentir l’élan en rapide évolution de la campagne internationale et d’initiative palestinienne pour le Boycott, le Désinvestissement et les Sanctions (BDS).

Le dernier de ces efforts a été une grande conférence, pleine d’aigreur, à Jérusalem occupée, qui a suivi une série de conférences aux États-Unis. D’autres conférences sont prévues.

La mémoire des envahisseurs : « Nous avions peur qu’ils reviennent »

« Je n’ai pu fermer l’œil de la nuit. Sur mon lit, un fusil à mes côtés, j’imaginais les gens de ce village, qui ont fui par peur et qui sont probablement juste à côté, attendant la première occasion pour retourner à leurs villages, à leurs maisons…. Qu’allons-nous faire si ces jeunes rassemblent leur courage et viennent ici la nuit, pour se venger ? » (un colon membre d’une colonie moshav, implantée dans le centre de la Palestine occupée).

A Gaza, qui se soucie encore des vieilles pierres?

L'universitaire palestinien Atef Salama montre une pièce de sa maison à Gaza, le 6 février 2016, une des rares anciennes bâtisses encore debout dans l'enclave palestinienne

Au détour d'un entrelacs de ruelles, une porte noire ornée d'une fleur de lotus argentée ouvre sur un monde inattendu: un petit palais levantin dissimulé dans le chaos poussiéreux de la Vieille ville de Gaza.

La bâtisse est l'un des rares vestiges du patrimoine de Gaza, dévasté par les guerres, la pression démographique et l'indifférence.

Pages

S'abonner à Enfants de Palestine RSS