Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Nouvelles de Palestine

La rubrique de nos amis en Palestine

Les tribunaux militaires israéliens ont imposé pour 16 millions de dollars d’amende aux Palestiniens en trois ans

Les tribunaux militaires israéliens ont infligé des amendes d'un montant supérieur à 16 millions de dollars aux Palestiniens de Cisjordanie de 2015 à 2017, « même si la grande majorité des infractions ne porte atteinte ni aux personnes ni aux biens ».

Les tribunaux militaires israéliens ont imposé pour 16 millions de dollars d’amende aux Palestiniens en trois ans

Israël promet « d’empirer » les conditions de détention des prisonniers palestiniens

Le ministre israélien de la Sécurité publique, Gilad Erdan, a annoncé son intention « d’empirer » les conditions de détention des prisonniers palestiniens dans les geôles israéliennes, notamment en rationnant les réserves d’eau et en réduisant le nombre de visites familiales.

Les mesures envisagées, qui devraient entrer en vigueur dans les prochaines semaines après avoir été approuvées par le cabinet israélien.

Après avoir combattu le mur israélien, Battir est maintenant la proie des colons

C’était juste après minuit, la veille de Noël. Hassan Muamer a alors reçu un appel téléphonique qu’il redoutait, un appel qui l’a obligé à se précipiter vers le sommet d’une des célèbres collines de Battir dans l’obscurité.

« Des amis m’ont appelé pour me dire que des colons israéliens étaient en train d’installer un camp au sommet de la montagne », a déclaré le jeune homme de 32 ans à Middle East Eye.

Le retour de la résistance armée en Cisjordanie occupée

L’aile militaire du mouvement Hamas, les brigades Izz ad-Din al-Qassam, a revendiqué le 13 décembre la responsabilité de l’attaque par balle du 9 décembre près de la colonie Ofra, à l’est de Ramallah, qui a blessé 11 Israéliens. Le groupe a également assumé la responsabilité d’un incident survenu le 7 octobre à la colonie de Barkan, dans lequel un Palestinien qui travaillait dans une usine israélienne proche a abattu deux colons et en a blessé un troisième. Les brigades ont menacé de mener des attaques supplémentaires.

Des manifestants palestiniens réclament la fin des traitements brutaux infligés par l’AP

Jamal Karameh a perdu plusieurs dents lorsque des membres des forces de l’Autorité palestinienne l’ont attaqué avec des matraques à Hébron, une ville du sud de la Cisjordanie occupée, le 14 décembre.

Jamal Karameh, âgé de 50 ans, participait la semaine dernière à une marche pacifique contre l’intensification des opérations militaires israéliennes dans les villes de Cisjordanie. La manifestation devait partir du centre-ville d’Hébron et se diriger vers Bab al-Zawiya, à environ 2 km.  

Des manifestants palestiniens réclament la fin des traitements brutaux infligés par l’AP

Jamal Karameh a perdu plusieurs dents lorsque des membres des forces de l’Autorité palestinienne l’ont attaqué avec des matraques à Hébron, une ville du sud de la Cisjordanie occupée, le 14 décembre.

Jamal Karameh, âgé de 50 ans, participait la semaine dernière à une marche pacifique contre l’intensification des opérations militaires israéliennes dans les villes de Cisjordanie. La manifestation devait partir du centre-ville d’Hébron et se diriger vers Bab al-Zawiya, à environ 2 km.  

Face à une recrudescence de la violence en Cisjordanie, l’Autorité palestinienne est sous pression

Alors que l’AP s’est contentée de condamner les dernières violences israéliennes, des analystes préviennent que son manque de légitimité au sein de la population palestinienne pourrait mener à un nouveau mouvement de résistance populaire

Après une semaine de fusillades au volant et d’attaques au couteau, de meurtres de Palestiniens commis par les forces israéliennes, de raids militaires, d’arrestations et de démolitions, l’incertitude persiste quant aux conséquences politiques et sécuritaires de cet épisode pour la Cisjordanie occupée.

Qui va payer maintenant la police collabo de Mahmoud Abbas ?

Au grand dam de Netanyahou et sa bande, il n’y a plus personne pour payer les « forces de sécurité » de l’Autorité Palestinienne, dont le rôle principal, il faut le rappeler, est de réprimer la résistance, pour le compte de l’occupant israélien.

Dans le quartier de Silwan à Jérusalem, les Palestiniens craignent un nettoyage ethnique imminent

Dans les rues étroites et sinueuses de Batn al-Hawa, 84 familles palestiniennes nichées dans des maisons bâties sur une pente abrupte au sud de la vieille ville de Jérusalem vivent dans la crainte d’être déplacées par des colons israéliens.

Mercredi dernier, la Cour suprême israélienne a ouvert la voie pour que le groupe de colons Ateret Cohanim poursuive une procédure judiciaire visant à expulser au moins 700 Palestiniens vivant dans la zone de Batn al-Hawa, dans le quartier de Silwan à Jérusalem-Est.

« Fuir l’enfer pour vivre dans un enfer » : quitter Gaza via le poste frontalier de Rafah

C’est avec des morceaux de carton, des sacs ou à même le sol que les voyageurs reposent leur tête lors de leur traversée de Rafah, le poste frontalier qui est devenu la seule porte opérationnelle entre la bande de Gaza sous blocus et le monde extérieur.

Pages

S'abonner à RSS - Nouvelles de Palestine