Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Communiqué: le mur de la haine

Qui aurait cru que le 21ème siècle verrait à nouveau se construire un mur, non seulement pour séparer deux peuples mais aussi encercler tout un peuple et détruire toute perspective d'avenir et de paix. Qui aurait cru qu'après des décennies et des siècles de guerre, c'est à ce moment historique où ces peuples cherchent la voie de la paix, à finalement essayer de coexister, que le gouvernement de Sharon décide d'édifier un mur sur la terre sainte pour rouvrir les blessures qui ont à peine commencer à guérir.

Qui aurait cru que le 21ème siècle verrait à nouveau se construire un mur, non seulement pour séparer deux peuples mais aussi encercler tout un peuple et détruire toute perspective d'avenir et de paix. Qui aurait cru qu'après des décennies et des siècles de guerre, c'est à ce moment historique où ces peuples cherchent la voie de la paix, à finalement essayer de coexister, que le gouvernement de Sharon décide d'édifier un mur sur la terre sainte pour rouvrir les blessures qui ont à peine commencer à guérir.

L'Humanité titrait "le mur de la honte", et en effet ce mur est une honte et doit être perçu comme tel par tous ceux qui croient en la liberté et tous ceux qui aspirent a la paix. C'est le mur de la haine qui dit tout simplement qu'il n'y a pas de coexistence possible. C'est le mur de l'ignorance, de l'aveuglement, de la peur de l'autre et du repli, tous ces symptômes qui ont fait que ces deux peuples se haïssent notamment car ils ne se connaissent pas. Israël, en général, et le gouvernement de Sharon, en particulier, ont pendant trop longtemps choisi la solution sécuritaire, militaire, et elle n'a jamais été une réponse adéquate face à un peuple entier qui se soulève pour ses droits. On rappelle ici que le mur est destiné à arrêter les attentats selon l'excuse officielle, mais il faut noter que même lorsque Israël occupait les territoires palestiniens et assurait un contrôle militaire sur ses territoires, des attentats ont eu lieu. Et pour ceux qui pensent que Sharon est le seul à pouvoir ramener la sécurité à Israël, on rappelle qu'il n'y a jamais eu autant d'opérations que sous le gouvernement de Sharon. Ce mur est une nouvelle réponse militaire à un problème politique qui nécessite une solution politique, la reconnaissance de tous les droits du peuple palestinien et la fin de l'occupation. Ce mur tente de tracer des frontières de fait du futur état palestinien, ou, tout au moins, de confisquer de larges parties des territoires de 1967. C'est à nouveau le raisonnement de la politique dite "de facto", qui détruit toute confiance dans le côté israélien. Il s'agit pour ce gouvernement de trouver une solution beaucoup plus rapide que la colonisation. Ce mur finalisé va annexer de fait 7 % des territoires palestiniens, soit 400 km2. Ichad estime que 90 000 villageois palestiniens sont menacés d'être privés de moyen d'existence. Ce mur isolera 200 000 habitants de leurs villes et villages. Israël s'empare ainsi de terres fertiles, de ressources en eau, de territoires et veut en séparant ces habitants palestiniens de leur travail, de leurs terres, de leur patrie, les pousser à partir. Ce mur devra faire 350km de long et 8m de hauteur à certains endroits. Il devra entourer les territoires palestiniens, encercler la population, et il y a même une possibilité qu'il s'étende aux frontières de la Palestine avec la Jordanie, ce qui démontre que l'arrêt des attentats n'est pas la motivation réelle du gouvernement de Sharon pour la construction de ce mur. Quel Etat peut accepter que le pays soit entouré d'un mur, de barbelés, le transformant en prison ou en gigantesque réserve ? Quel Etat peut accepter que ses frontières soient contrôlées de cette manière ? Quelle paix peut-on imaginer dans ces conditions ? Comment ce fait-il que lorsque nous parlons de créer des ponts entre ces 2 peuples, que nous parlons de faire cesser cette occupation sanguinaire, la réponse du gouvernement de Sharon soit la construction de ce mur. Le message est clair: Continuez de parler et nous continuerons d'agir, de saper les fondements de cet état futur, rendant impossible votre indépendance et l'exercice de votre souveraineté. Ce mur n'est pas seulement un "problème" comme dit Bush, c'est un obstacle infranchissable pour la paix. Il doit tomber pour que nous puissions poursuivre notre route. Ce mur est à l'image du gouvernement qui l'a édifié. Il montre la mentalité de la droite israélienne, et même d'une partie de la gauche, qui n'a pas réussi à s'adapter à la nouvelle donnée, celle de la paix, et continue à refuser de regarder les Palestiniens comme un peuple qui doit avoir son état et qui doit être respecté. Ce mur n'assurera pas la sécurité d'Israël. Seul la paix, fondé sur une solution politique, permettra au peuple israélien de trouver la sécurité. Alors ce mur que le monde entier condamne, y compris une partie de la société israélienne, ne doit pas être stoppé mais détruit. Des manifestations ont eu lieu, regroupant des palestiniens, des israéliens, des membres des missions civiles. C'est cette conscience nationale, pour les Palestiniens et les Israéliens, et internationale qui permettra de mettre fin à ce mur et, espérons le, à ce gouvernement, pour donner une chance à la paix.

Post-Scriptum : Abna Philistine (Enfants de la Palestine) et Union Générale des Etudiants de Palestine (GUPS) - unité Paris